Les meilleurs blockbusters de 2020

Les meilleurs blockbusters de 2020

Après une année marquée par la fermeture des cinémas pendant plusieurs mois en raison de la pandémie de Covid-19, que reste-t-il des films sortis en 2020 ? Certains, très attendus, ont pu sortir, d’autres ont été reportés à 2021. Revue des meilleurs films sortis au cinéma en 2020. 

Jojo Rabbit

1. Jojo Rabbit  de Taika Waititi
Avec Scarlett Johansson, Roman Griffin Davis, Taika Waititi

Vainqueur du meilleur scénario adapté aux Oscars, cette comédie inventive de Taika Waititi apporte un renouveau bienvenue. Le film raconte l’histoire de Jojo, un jeune allemand embrigadé dans un camp d’été nazi. Alors qu’il peine à s’intégrer dans des activités “extrêmes”, il découvre une jeune juive cachée chez lui par sa mère. Les croyances sur lesquelles il avait bâti sa jeune existence sont totalement remises en question. Fraîcheur, ressort comique et tension dramatique, Jojo Rabbit est le meilleur film 2020 par sa capacité à réinventer le genre de comédie tout en traitant d’un sujet grave. Avec Taika Waititi dans le rôle d’Hitler et Scarlett Johansson dans le rôle de Rosie, la maman de Jojo. What else ?

 

1917

2. 1917 de Sam Mendes
Avec George MacKay, Dean-Charles Chapman, Mark Strong, Richard Madden

Le film de Sam Mendes avec un gros budget (100 millions $) nous offre une énorme promesse : un blockbuster entièrement en plan séquence. Il faisait partie de la liste des films les plus attendus de 2020.

Inspiré d’une histoire vraie (celle du grand-père de Sam Mendes), ce film raconte l’épopée de 2 soldats durant la 1ère Guerre Mondiale, qui portent un message capable d’empêcher un massacre. Un joli casting avec certaines grosses stars (Mark Strong, Richard Madden, Benedict Cumberbatch). Un film qui a raflé 3 Oscars ! 

 

Tenet - Christopher Nolan

3. Tenet de Christopher Nolan
Avec John David Washington, Robert Pattinson, Elizabeth Debicki

C’était LE blockbuster attendu en 2020, le nouveau film de Christopher Nolan. La prestation des acteurs principaux, notamment John David Washington et Robert Pattinson, font de Tenet un très bon film qui tiraille le spectateur entre incompréhension et émerveillement. Le film à suspens rappelle Ô combien le réalisateur est fasciné par le temps. C’est d’ailleurs cette notion central de ‘temps non linéaire’ qui fait la substance du film mais à qui on peut faire le reproche de ne pas être assez précise. Un film ‘à voir deux fois’ pour en tirer tout le plaisir jouissif de comprendre un chef d’oeuvre.

 

4. Les Enfants du Temps de Makoto Shinkai
Avec Gabriel Bismuth-Bienaimé, Maryne Bertieaux, Jérôme Pauwels

Le nouveau film de Makoto Shinkai était très attendu. Après Your Name, celui qu’on surnomme “le nouveau Miyazaki” propose un film d’animation incroyablement beau et lyrique. Ce film est l’histoire d’une rencontre : entre Hodaka, un jeune lycéen fugitif et Hina, une jeune fille qui semble être capable d’influer sur le temps qu’il fait par ses prières.

Si Shinkai n’a pas fait mieux que “Your Name.” , il propose quelque chose de différent et de plaisant avec des réflexions environnementales et sociétales en arrière-fond. Ce qui se fait de mieux dans le 7ème art option animation en 2020.

5. Dark Waters de Todd Haynes
Avec Mark Ruffalo, Anne Hathaway, Tim Robbins

La bonne surprise de l’année avec ce film de Todd Haynes. On y découvre l’engagement d’un avocat spécialisé dans la défense des industries chimiques qui décide s’attaquer à l’entreprise Dupont, première employeur d’une région ravagée par des maladies inexplicables. Interpellé par une connaissance , il découvre avec effroi que sa terre natale est empoisonnée par une usine et que l’entreprise avertie n’a jamais cessé ses activités.

Si vous ne savez pas que 95% des organismes vivants sur la planète ont en eux du teflon, alors vous avez une bonne raison de plus de regarder ce film. Un casting très juste dans son interprétation et une intrigue à rebondissement.

 

6. Les Traducteurs de Régis Roinsard
Avec Lambert Wilson, Olga Kurylenko, Riccardo Scamarcio

Pas forcément un film très attendu, mais une production française originale et de qualité. Neufs traducteurs sont choisis pour être isolés dans un bâtiment afin de traduire simultanément le plus gros succès littéraire du monde. Seulement, les premières pages du manuscrit fuite sur internet à l’instant où les neufs personnes commencent leur traduction. Une chasse à l’homme démarre pour éviter que le roman ne se retrouve exposé sur internet.

Beaucoup de rebondissements, une bonne utilisation d’un casting bilingue et une réflexion en profondeur sur l’art de la traduction. Un très bon film français en 2020 avec des allures internationales.

7. En Avant de Dan Scanlon 
Avec Thomas Solivérès, Pio Marmai

Depuis plus de 20 ans, Pixar n’en a pas fini de nous surprendre. Depuis la sortie de Toy Story en 1995, le studio de blockbuster américain s’est distingué par des réalisations oscillants entre le très bon et l’exceptionnel. En Avant ne déroge pas à la règle, il apporte une histoire bienvenue sur des thématiques à la fois graves (le décès d’un père) et plus légères (la fraternité, le voyage initiatique). Une catharsis magique qui plairai à toute la famille tant l’animation est belle et les sujets profonds.

Brillant blockbuster d’animation, regardez “En Avant” si vous souhaitez réfléchir, rire mais aussi pleurer (un peu). 

Little Women, Greta Gerwig

8. Les filles du Docteur March de Greta Gerwig
Avec Saoirse Ronan, Emma Watson, Florence Pugh

Classique de la littérature américaine, les Filles du Docteur March (Little Women en VO) n’est pas une oeuvre très connues outre-atlantique. Le film de Greta Gerwig met toute la lumière sur une intrigue féministe au coeur de la guerre de sécession américaine. On y découvre 4 jeunes filles avec un envie farouche d’émancipation mais également tiraillées par la pression sociale de l’époque dans laquelle elles vivent. 

« J’en ai marre que les femmes ne soient définies que par leur rapport à l’amour. Et pourtant, j’ai envie d’être aimée. Je veux être aimée car j’en ai marre d’être seule. » C’est la réflexion de Jo dans ce film qui met en lumière des contradictions naissantes dans la tête d’une jeune fille au coeur d’un conflit et d’une époque qui la dépasse. Un joli tour de force de Greta Gerwig avec son actrice fétiche Saoirse Ronan.

9. Play de Anthony Marciano
Avec Max Boublil, Alice Isaaz, Malik Zidi

La meilleure comédie française de 2020, rien que ça. Et pourtant sur le papier ce n’était pas gagné. La collaboration Max Boublil et Anthony Marciano avait donné naissance jusque là à un film poussif (Les Gamins, 2013) et un autre complètement oubliable (Robin des bois, la véritable histoire 2015). Et pourtant, le film Play, qui raconte l’histoire de Max, filmé de son point de vue, avec sa caméra, sur une période de 25 ans, est une excellente surprise. Le très bon casting apporte une touche de fraicheur dans un genre qui peine à se réinventer en France depuis quelques années. On traverse les époques en même temps que le protagoniste principal et on vit avec lui ses amours, ses réussites et ses échecs. Une très bonne comédie ! 

10. Scandale de Jay Roach
Avec Nicole Kidman, Margot Robbie, Charlize Theron. 

Dans l’ère de #MeToo, Scandale (“Bombshell” en VO) raconte l’affaire de harcèlement sexuel qui a touché la chaîne de TV Fox News en juillet 2016.

Si le film est sorti dans un contexte très favorable et a reçu un accueil plutôt chaleureux, son contenu pourra décevoir certains spectateurs tant la réalisation parait lissée pour ne laisser paraitre aucun défauts du trio d’actrices. Pour le film qui se veut un tant soit peu féministe, c’est léger. Cela reste un bon divertissement sur un sujet nécessaire.

Le dernier James Bond, Black Widow, Kaamelot ou encore Dune, beaucoup de films attendus ont finalement été décalé pour une sortie en 2021… Et vous, quel a été votre film préféré en 2020 ?

 

VO ou VF au cinéma: l’éternelle question des blockbusters (analyse)

VO ou VF au cinéma: l’éternelle question des blockbusters (analyse)

Avec cette actualité, on a tendance à regarder plus de blockbusters qu’à l’accoutumé pour passer le temps. Et quand il s’agit d’un film étranger, vient toujours la question « on le mate en VO ou en VF ? ». Analyse et éléments de réponse de l’un des éternels débats du cinéma.

 

Traduire c’est trahir

Personnellement mon amour est sans limite pour la VO au cinéma. Il s’agit selon moi de respecter le travail des équipes de tournages (acteurs, réalisateur, scénariste). Ils ont chacun fait un travail sur la diction, l’accent, les paroles pour transmettre des émotions. Chaque mot a été choisi minutieusement par les scénaristes. Ainsi, regarder un film en VF vient anéantir ce travail de cohérence linguistique, sociale et culturelle qui fait la richesse du 7eme art

Pour prendre un exemple d’un blockbuster d’actualité : A Couteaux Tirés de Rian Johnson (disponible en VOD) possède un twist final qui perd tout son sens en VF (ATTENTION SPOILERS !!!!). Le jeu de mot repose sur le prénom d’un personnage. Lorsqu’on pense entendre Fran dire ‘You did this’ à Maria, elle désigne en fait le fils Thrombey ‘Hugh’, ce qui donne ‘Hugh did this’. En français on n’a même pas le droit à une recherche de traduction qui serait cohérente et on en perd tout le sens.

Pour un blockbuster réalisé par un mec génial comme Johnson et qui a fait plus d’un million d’entrées, on en attendait plus au niveau doublage.

Les efforts de traductions pour une VF sont pourtant de bonne facture en général. Mais certains points qui relève de la culture d’origine du blockbuster en question sont souvent intraduisible sans perdre le sens profond. On en vient même à rater des éléments d’intrigues ou des blagues.

Dans une scène d’X-men : le commencement, Charles Xavier s’adresse au personnage d’Alex Summers en lui demandant de tout détruire.

Il lui dit ‘Wreak havoc!’ qui est à la fois un jeu de mot sur son nom de super-héros et une expression anglaise signifiant ‘détruis tout’. En VF, on a le droit à un simple ‘détruis-tout’ qui nous laisse sur le carreau. D’autant plus dommageable que ce genre de blockbuster attire du monde dans les salles de cinéma françaises. D’autres genres de blockbusters attirent tout autant de monde mais s’en sortent beaucoup mieux avec la VF.

Une construction de la VF au cinéma dès l’enfance

Qui ne se souvient pas avoir certains des plus grands blockbusters de l’animation étant petit ? Le Roi Lion, le Livre de la Jungle, Bambi… Les studios d’animations, bien qu’ils travaillent dans leur langue d’origine, veillent toujours à ce que les versions traduites aient beaucoup de sens. Et notre imaginaire se construit autour de la VF, raison pour laquelle on a très peu de difficulté à s’immerger dans un film d’animation en version française. Il en va de même avec certaines sagas cultes (que je vous conseille de revoir ici).

Disney, Pixar, Ghibli, Dreamworks, chaque studio de blockbuster fait un travail colossal de doublage afin que chaque film soit adapté culturellement au pays dans lequel il va sortir (sur la nourriture, les références pop-cultures, …).

Cela se voit notamment dans les chansons Disney qui sont traduites dans quasiment toutes les langues ! Il est difficile d’être d’une précision chirurgicale dans ce cas là, d’autant plus que les chansons doivent rimer et être en rythme. Par exemplem la chanson de Vaiana (Moana en VO) « Pour les hommes » est traduit de la version « You’re Welcome ». Chacune des versions donnent une image avec des nuances différentes pour le personnage de Maui, qu’on ressent (légèrement) moins imbu de lui-même dans la VF.

A ce titre, l’importance du doublage des comédiens est à souligner car ils fournissent également un travail exceptionnel. Je vous laisse consulter la vidéo très complète du Youtuber Jhon Rachid à ce sujet.

 

Le poids de la VF dans le cinéma français

La VF est d’ailleurs très présente dans les cinémas français, elle constitue à la fois un moyen d’accès à la culture pour tous et de rapprochement familial. Aller voir le dernier blockbuster sorti au cinéma en famille avec son fils de 10 ans est plus plaisant pour tous si c’est en VF.

D’autant que la France est plus connue pour son amour du cinéma que pour sa maitrise de la langue française…  Le 7eme art n’a pas de frontière et la VF fait partie de ces moyens qui permette une offre culturelle variée en France.

VO ou VF, chaque version a ses avantages selon qu’on est à l’aise avec la langue originale, intéressé par l’atmosphère ou la précision des dialogues d’un des meilleurs blockbusters du moment, ou simplement que l’on souhaite passer un bon moment en famille au cinéma.

Covid-19 : Quel impact sur les blockbusters et le cinéma ?

Covid-19 : Quel impact sur les blockbusters et le cinéma ?

À la suite de la pandemie qui touche le monde actuellement, le modèle actuel de blockbuster est menacé. Quand l’actualité rattrape le cinéma de blockbuster, c’est tout un modèle qui tremble et menace de s’effondrer !

Analyse du cinéma de blockbuster à la lumière d’une actualité mouvementée.

L’équilibre financier précaire du blockbuster

On en parlait déjà quand on avait vu Disney racheter plusieurs studios de blockbusters et gagner des parts de marchés sur le cinéma hollywoodien. La menace qui pèse sur le modèle actuel du blockbuster est encore plus présente désormais.

Tous les ans, les blockbusters envahissent les salles de cinéma à deux périodes de l’année bien précise : Noël et l’été. Cette dernière période représente pas moins de 40% du chiffre d’affaire annuels des studios de cinéma américains. Selon comScore, cette crise représente un manque à gagner d’au moins 4 milliards de dollars pour chaque studio.

Le modèle actuel des studios favorise des investissements massifs sur un ou deux blockbusters par an qui assurent une rentabilité et une pérennité aux investisseurs. Avec cette crise sanitaire, c’est tout le cinéma de blockbuster qui est en danger.

Des sorties de blockbusters bouleversées par l’actualité

Concernant les sorties, les décisions des studios ont des effets boule de neige. Universal a commencé par reporté le prochain James Bond : Mourir peut attendre. Initialement prévu pour le 25 mars 2020, le blockbuster le plus attendu de cette année est repoussé à novembre 2020.

S’en sont suivies les annonces de Sony avec le report de S.O.S. Fantômes : L’Héritage et Morbius, et Disney avec Mulan, Black Widow et Les Nouveaux Mutants.

Toute ceci impacte fortement la stratégie marketing de ces films à gros budget. Certains films, sortis juste avant le début de la pandémie, ont du trouver des solutions d’urgence pour éviter le fiasco économique.

La fin de la chronologie des médias en France ?

Depuis 1980, la France a adopté une règle de diffusion des œuvres du 7eme art après leur sortie en salle. La sortie en VOD (location de film payante) est autorisée seulement 4 mois après la première projection. Canal + (grand contributeur du cinéma français) peut ensuite la diffuser 10 mois après la sortie. Viennent ensuite les chaines coproductrices (22 mois) et les autres chaines (30 mois).

Étant donné la situation du 7eme art en France et dans le monde, le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) a pris une décision exceptionnelle pour les « exploitation en salles de spectacles cinématographiques au 14 mars 2020 » et de fait, raccourcir le temps de sortie en VOD. La mesure bien qu’exceptionnelle, a fait réagir les fervents partisans de l’exception culturelle française protégée par cette chronologie. Pire encore ! Le CNC annonçait également une réflexion sur les sorties directes en VOD pour les films programmés après la déclaration de la pandémie.

Alors, simple exception, ou généralisation du modèle si l’épidémie se poursuit ? L’été nous le dira certainement…

Il reste peut-être une lueur d’espoir pour cet été. Certains films très attendus comme Wonder Woman 1984 ou Tenet de Christopher Nolan sont programmés pour la fin de l’été.

Ils pourraient bien faire figure de sauveurs du modèle de blockbuster si les salles réouvrent bien avant la fin de la période estivale.

Les meilleurs marathons de films

Les meilleurs marathons de films

En ce temps de confinement, tu cherches forcément un bon film à voir pour passer le temps.
Que dirais-tu de te refaire une saga entière des meilleurs blockbusters ?

Voici une sélection de « marathon » basée sur les critiques des meilleurs blockbusters !

Les Sagas mythiques de blockbusters

Harry Potter : 8 films, 20h et 37 minutes

Une saga mythique de l’héroic-fantasy avec des films qui oscillent entre le moyen (Le Prince de Sang-Mêlée) et le très bon (Le Prisonnier d’Azkaban, La Coupe de Feu). Le premier est très daté visuellement mais offre une belle introduction à ce monde fantastique. Ce dernier est d’ailleurs prolongé avec les Animaux Fantastiques (mais je vous les conseille pas, autant regarder des saga de qualités…)

Star Wars : 11 films, 24h et 20 minutes

A regarder dans l’ordre historique, avec la trilogie originale (Episode IV, V et VI), puis la prélogie (Episode I, II et III), puis Rogue One, A Star Wars Story, et Solo, A Star Wars Story, pour terminer enfin avec le 3eme trilogie (Episode VII, VIII et IX).

En plus, Kylo Ren et Dark Vador portent bien un masque, Luke fait du télétravail dans le VIII et Sidious et Snoke prône la distanciation sociale sur leurs grands trônes. On est dans le thème !

Le Seigneur des Anneaux : 3 films, 6h15 (en version courte)

En version longue pour les plus aguerris d’entre vous. Une saga mythique sur le monde créé par Tolkien avec des personnages et une mythologie emblématique. A la limite, tu peux aussi enchainer avec les Hobbits si t’es chaud.

Hunger Games : 4 films, 9h et 8 minutes

L’autre saga mythiques des années 2010, avec le soulèvement de Katniss Everdeen contre le Capitole et leurs jeux de la faim. Le 3eme fait un peu figure de tâche tant il relate un récit qui se passe normalement « dans la tête de Katniss » mais le reste est assez bon ! Une saga pas trop longue et plutôt jouissive.

Pirates des Caraïbes : 5 films, plus de 10h

Une saga avec le follement talentueux Johnny Depp en Capitaine Jack Sparrow avec des classiques (1 et 2) et des films oubliables… Tu passes un bon moment devant chacun des films.

Les blockbusters de super-héros

Marvel Cinematic Universe :  23 films, 2 jours, 4h et 55 minutes

La plus grande saga de films jamais créée. De Iron Man (2008) à Avengers : Endgame (2019) pour finir avec le dernier de la série Spiderman : Far From Home, il y en a pour tous les goûts. Si vous devez en éviter certains, vous pouvez passer Thor 2 : le Monde des ténèbres qui fait office de nanard ou Iron Man 3 pour son intrigue peu intéressante.
Mon top 3 :

  1. Avengers : Infinity War (2018)
  2. Captain America : Winter Soldier (2014)
  3. Avengers (2012)

L’univers DC Comics : plein de films pas reliés mais en fait si, c’est le bordel ! Flemme de compter le nombre d’heure pour ces films…

Une sélection très éclectique avec des films controversés comme Batman vs Superman : l’aube de la justice ou des films plutôt réussis comme Wonder Woman. Tout n’est pas à garder mais on passe des moments très divertissants même devant les catastrophes industrielles que sont Justice League ou Suicide Squad.

La trilogie des Batman de Christopher Nolan, 3 films, 7h et 37 minutes

La référence dans le genre du super héros DC Comics, avec 3 films tous très bons et qui ont chacun leur qualité, même si évidemment, notre cœur penche pour The Dark Knight avec le Joker de Heath Ledger.

Pour se marrer

OSS 117, 2 films

Pour revoir Larmina, ce bon vieux Bill, Dolorès et bien sûr, Hubert et ses répliques cultes. Pour décompresser et se préparer pour la sortie du 3 Alerte Rouge en Afrique Noire. Pour Jean Dujardin tout simplement. Du blockbusters à la française.

Les Tuches, 3 films

Un peu beauf, un peu drôle, tu peux les voir une fois mais pas dix. Pas plus.

Le cinéma de genre

La trilogie de M. Night Shayamalan

Incassable, Split et Glass font figure d’Ovni dans les films du genre. Parce qu’ils sont une déconstruction du blockbuster de super héros et qu’ils font figures de références. A déguster sans modération pour la réalisation, le charisme de Samuel L. Jackson ou de Bruce Willis et le talent de James McAvoy et ses multiples personnalités.

De quoi passer une période de confinement bien au chaud avec pleins de films !

Et vous, c’est quoi vos sagas préférées en ce moment ?

Les meilleurs blockbusters de 2020

Les meilleurs blockbusters de 2020

Après une année 2019 contrastée entre les énormes succès de Disney et les échecs des blockbusters issues de franchises qui s’essouflent (HellBoy, Terminator Dark Fate,…), que nous réserve l’année 2020 pour le 7ème art ? Analyse des films les plus attendus de 2020.
1917 de Sam Mendes Avec George MacKay, Dean-Charles Chapman, Mark Strong, Richard Madden Le film de Sam Mendes avec un gros budget (100 millions $) nous offre une énorme promesse : un film entièrement en plan séquence. C’est l’un des films les plus attendus de 2020. Inspiré d’une histoire vraie (celle du grand-père de Sam Mendes), ce film raconte l’épopée de 2 soldats durant la 1ère Guerre Mondiale, qui portent un message capable d’empêcher un massacre. Un joli casting avec certaines grosses stars (Mark Strong, Richard Madden, Benedict Cumberbatch). Un film taillé pour les oscars !  Sortie prévue : 15 Janvier 2020
Birds of Prey  de Cathy Yan Avec Margot Robbie, Ewan McGregor, Mary Elizabeth Winstead.  Pour faire oublier la catastrophe qu’était Suicide Squad dans son univers cinématographique étendu, DC et Warner ont misé sur Margot Robbie et son personnage d’Harley Queen. Accompagnée par d’autres super-héroine et vilaine DC comme Huntress ou Black Canary, cette équipe féminine affrontera Black Mask (joué par Ewan McGregor), un méchant bien connu des fans de Batman. Alors, arriveront-elle à casser la baraque après Joker Sortie prévue : 5 Février 2020
Wonder Woman 1984 de Cathy Yan Avec Gal Gadot, Chris Pine, Kristen Wiig.  Après le succès du premier opus, Diana Prince alias “Wonder Woman” revient dans une nouvelle aventure toujours orchestrée par Patty Jenkins et qui verra la guerrière Amazone plongée en 1984 dans la Guerre Froide. Elle sera confrontée à une nouvelle super-villaine de l’univers DC : Cheetah. Le Colonel Trevor (Chris Pine), présumé mort dans Wonder Woman (2017) reviendra-t-il ?  Sortie prévue : 10 Juin 2020
Mourir peut attendre de Cary Joji Fukunaga Avec Daniel Craig, Léa Seydoux, Rami Malek. La 25ème aventure de James Bond au cinéma, toujours interprété Daniel Craig, qui verra 007 prendre sa retraite, mais pas pour longtemps… Un nouvel ennemi joué par Rami Malek (qu’on a pu apprécié dans Bohemian Rhapsody ou la série Mr. Robot) possédant des armes technologiques contraindra James Bond a reprendre du service. On vous attend Mr Bond.. Sortie prévue : 8 Avril 2020
Kaamelott le film de Alexandre Astier Avec Alexandre Astier,  Attendu depuis la fin de la série Kaamelott en 2009, le film était dans les tuyaux depuis un moment. En 2019, Alexandre Astier a enfin annoncé que le film se ferait d’ici 2020. On n’en sait pas beaucoup plus sur l’intrigue si ce n’est qu’il reprendra forcément les personnages préférés des fans (Leodagan, Perceval, Karadoc,…). Pas de date de sortie officielle encore prévue mais une chose est sûre : Arthur Pendragon reviendra sur grand écran ! Sortie prévue : Fin 2020
Dune de Denis Villeneuve Avec Timothée Chalamet, Oscar Isaac, Rebecca Ferguson, Stellan Skarsgard. Le réalisateur de Blade Runner 2049, Sicario ou encore Premier Contact reviendra en 2020 avec un film de science-fiction qui a déjà marqué des générations. Insipiré du livre éponyme, le film suscité l’excitation des fans mais aussi leur inquiétude, Villeneuve arrivera-t-il à faire de cette oeuvre de référence de la sci-fi un film à la hauteur des espérances ?  Sortie prévue : Décembre 2020
Scandale de Jay Roach Avec Nicole Kidman, Margot Robbie, Charlize Theron.  Dans l’ère de #MeToo, Scandale (“Bombshell” en VO) raconte l’affaire de harcèlement sexuel qui a touché la chaîne de TV Fox News en juillet 2016. Suite à cette affaire, la Fox a du licencier Roger Ailes, le fondateur, le tout grâce à l’action de plusieurs femmes. Un casting explosif (Kidman, Robbie, Theron) pour un film qui s’annonce engagé. Surement la belle surprise du début d’année 2020. Sortie prévue: 22 Janvier 2020
Black Widow de Cate Shortland Avec Scarlett Johansson, David Harbour, Rachel Weisz.  Premier film de la Phase 4 amorcé par Marvel Studios qui raconte les aventures solo de l’avengers Black Widow (interprétée par Scarlet Johansson). L’histoire se passera après les évènements du film Captain America : Civi War (2016). Un des 4 films prévu par Marvel et Disney pour l’année 2020 et qui essayera de surfer sur le succès du dernier en date, Avengers:Endgame, qui a dépassé le milliard de dollars au box-office mondial. Sortie prévue: 29 avril 2020
Et vous, c’est quoi le film que vous attendez le plus en 2020 ?
9 films de Noël à voir absolument

9 films de Noël à voir absolument

Pendant la période de Noël, on a souvent envie de rester sous la couette au chaud avec un bon film. Mais quels films regarder ? Vous en avez marre de l’algorithme Netflix qui ne vous propose que des téléfilms à l’eau rose bien kitsch ? C’est parti pour 9 films sympas à voir pendant cette période de Noël.
Le père Noël est une ordure de Jean-Marie Poiré, 1983
Avec Gérard Jugnot, Anémone, Thierry Lhermitte, Josiane Balasko

Vous l’avez déjà vu 100 fois ou vous souhaitez le découvrir, une chose est sûre : Le Père Noël est une ordure est une comédie hilarante qui nous fait toujours autant rire.

Le film a traversé plusieurs générations est un référence des films cultes français avec un casting de folie (Jugnot, Lhermitte, Balasko, Clavier, Anémone,…).

Avouons-le, un Noël sans un “Je t’enc*le Thérèse” n’est pas un Noël réussi ! 

Love Actually  de Richard Curtis, 2003
Avec Hugh Grant, Liam Neeson, Keira Knightley, Andrew Lincoln.
 

“Love is all around us”. Love Actually ce sont plusieurs histoires d’amours croisées de personnages qui vont du Premier Ministre anglais à un jeune garçon encore à l’école en passant par un écrivan au coeur brisé.

Une ambiance douce et familale pour un film culte ! Avec un jolie casting (Grant, Neeson, Knightley, Lincoln, Flirth, …) Love Actually c’est ce film qu’on aime voir et revoir au moment de Noël tellement il parle aux petits comme aux grands.

Les Cinq Légendes  de Peter Ramsey
Avec Gaspard Ulliel, Nolwenn Leroy, Miglen Mirtchev

Une petite pépite d’animation des studios Dreamworks qui plaira autant aux enfants qu’aux parents. Les Cinq Légendes raconte l’histoire de Jack Frost qui rejoint un groupe de personnages magiques composé du Père Noël, du Marchand de sable, de la Fée des dents et du Lapin de Pâques, chargé de protéger les rêves des enfants. 

Confronté à un ennemi qui veut effacer les souvenirs des enfants pour faire disparaitre ces êtres magiques, Jack reussira-t-il à faire jaillir à nouveau la magie ?

Film familial, l’un des meilleurs films d’animation de Nöel ! 

Santa & Cie de Alain Chabat
Avec Alain Chabat, Audrey Tautou, Pio Marmaï, Golshifte Farahani.

Un film de et avec Alain Chabat sur la vie d’un père Noël à l’américaine (mais habillé en vert!). De la magie, de l’humour, un peu d’absurde, tout pour faire un bon film de Noël (et rien que pour Jean-Pierre Bacri en père Noël, regardez-le).

Santa doit soigner ses lutins pour distribuer tous les cadeaux de Noël à temps ! Il demande donc de l’aide à une famille qui va tenter de sauver Noël non sans mal !

A voir absolument ! 

 

Maman, j’ai raté l’avion de Chris Columbus
Avec Macaulay Culkin, Catherine O’Hara, Joe Pesci.

Comédie américaine familiale incontournable, Maman j’ai raté l’avion est must dans les films de Noël ! La famille McCallister part à Paris en oubliant le petit dernier de la famille : Kévin ! A 8 ans, il va découvrir la vie seule à la maison mais aussi la tentative de cambriolage de deux voleurs qui avaient prévu de s’en prendre à sa maison en son abscence. Arrivera-t-il à déjouer les plans de ces deux gangsters ?

La référence américaine des films de Noël ! 

 

La Reine des Neiges de Chris Buck et Jennifer Lee
Avec Anaïs Delva, Donald Reignoux, Dany Boon.

L’histoire, désormains mondialement connue, de l’émancipation d’Elsa, une princesse aux pouvoirs de glaces ainsi que des aventures de sa soeur Anna et de ses compagnons Kristoff et Olaf. Un film touchant, dont l’histoire comporte plusieurs niveaux de lecture (comme c’est souvent le cas chez Disney) avec des personnages féminins profonds !

Si vous voulez avoir “LIBÉRÉE, DÉLIVRÉE” dans la tête jusqu’à Noël et le revoir avant la sortie du 2ème opus le 20 novembre 2019, c’est maintenant !

La princesse de Chicago de Mike Rohl
Avec Vanessa Hudgens

Stacy, une jeune patissière se rend à un concours de patisserie en Angleterre et rencontre son double physique  : Margaret, duchesse de Montenaro qui doit se marier avec le Prince Edward. Les deux jeunes femmes décident d’échanger leur place pour quelques jours, chacune se retrouvant dans un milieu complètement nouveau avec des coutumes bien différentes.

Un film au charme anglais et au scénario un peu téléphoné, mais on passe un bon moment. Disponible sur Netflix.

Last Christmas de Paul Feig
Avec Emilia Clarke, Henry Golding, Michelle Yeoh.

C’est LE film de Noël de cette fin d’année. Après avoir frolé la mort, Kate est embauchée d’une boutique de Noël à Londres et fait la recontre de Tom. Avec lui va se developper une histoire dans une ambiance de Noël unique.
Parfois il suffit de faire confiance au destin…

Emilia Clarke magnifique dans un film écrit par Emma Thompson, une histoire touchante et pleine de tendresse. Si vous cherchez un bon film de Noël, vous êtes au bon endroit !  Sortie le 27 Novembre 2019 au cinéma

Harry Potter et la coupe de Feu de Mike Newell
Avec Daniel Radcliffe, Emma Watson, Rupper Grint.

Une saga mythique dans cette sélection ? Avouons que voir Poudlard sous la neige en période Noël, c’est le cadre parfait d’un film de Noël !

Participant malgré lui à la coupe des trois sorciers, Harry se retrouve embarqué dans une aventure dont il ne sortira pas indemne ! Le retour de “Vous-savez-qui” est proche… Vous pourrez également découvrir les écoles de Beauxbâtons et Durmstrang, les amourettes de Ron, Hermione et compagnie sans oublier le charisme du beau Cedric Diggory. Le plus long de la saga (2h35).

Et vous, c’est quoi votre film de Noël préféré ?

[ACTU] Disney et l’avenir des Blockbusters en question

[ACTU] Disney et l’avenir des Blockbusters en question

En mars 2019, The Walt Disney Company rachetait la 21th Century Fox pour un montant avoisinant les 70 milliards de dollars, cette acquisition venant compléter un portefeuille déjà bien fourni. Ce dernier contient les studios Marvel, Pixar ou encore Lucasfilms qui produisent une grosse partie des blockbusters du cinéma. Outre la profondeur de catalogue que récupère Disney (Alien, Kingsman, Avatar, les X-Men, Deadpool,…), c’est surtout une force de production supplémentaire qui se retrouve aux mains de la firme estampillée Mickey. Sa puissance sur le marché du cinéma est incontestable.

Et pour cause, en 2019, Disney a produit (ou co-produit) les 6 films ayant dépassé le milliard de dollars au Box-Office mondial (Avengers :Endgame, Le Roi Lion, Captain Marvel, Spider-man :Far From Home, Toy Story 4, Aladdin). À l’inverse, le reste des franchises très « bankable » jusqu’alors, s’essouffle depuis quelques années. La raison ? Des échecs cuisants au Box-Office américain et mondial.

Un système à bout de souffle ?

Aujourd’hui les grands studios de productions hollywoodiens misent tout sur un ou deux super-production(s) par an – des « tentpoles », littéralement « piquets de tentes » – pour essayer d’assurer une grande rentabilité aux actionnaires. Mais il s’agit de paris risqués : soit le film marche et le studio gagne beaucoup d’argent, soit c’est un échec et le studio doit éponger des pertes financières abyssales. Le meilleur exemple de 2019 est certainement Hellboy, réalisé par Neil Marshall dont le budget avoisine les 85 millions de dollars et n’a rapporté qu’un petit 45 millions de dollars.

Cela traduit plusieurs choses : les spectateurs en ont marre des franchises à base de remake-reboot recyclés des décennies passées (sauf quand il s’agit de Disney bizarrement). Mais surtout le système de production tel qu’il est aujourd’hui met en danger l’industrie du cinéma et la création artistique. Il n’y a plus de milieux entre le petit cinéma indépendant et les gros blockbusters, là où on pouvait trouver des films à budget et succès modérés. Certains studios sont obligés de s’assurer de la rentabilité de leurs films parfois au détriment de la créativité de leur réalisateur (Justice League, réalisé par Zack Snyder et produit par la Warner en est un très bon exemple). Bref, le modèle s’essouffle sauf pour la firme aux grandes oreilles – pour le moment.

Quel avenir pour le cinéma ?

Alors que faire face à la toute-puissance de Disney ? Des films indépendants tiennent la barre sur certains marchés (comme en France), notamment la palme d’or 2019 Parasite, ou encore le film indé gros budget de Quentin Tarantino Once Upon a Time in Hollywood. Mais Disney est incontestablement en train de tuer la concurrence à petit feu. Selon Box Office Mojo, Disney représenterait pas moins de 30% des parts de marchés du cinéma américain (marché qui donne souvent la tendance à l’international ensuite).

Si les studios ne trouvent pas vite un moyen de s’adapter à cette nouvelle tendance du public et du marché, force est de constater qu’ils sont condamnés à disparaître, en tout cas sous leur forme actuelle. Espérons simplement que l’hégémonie de Disney ne causera pas la perte du cinéma qu’il tente à tout prix conquérir. 

La toute-puissance de Disney n’a pour l’instant pas de concurrence assez forte pour être destabilisée et le système favorise des “all-in” sur un ou deux films quitte à risquer la catastrophe économique.

Le cinéma indépendant, lui, n’est pas mort, et a certainement de beaux jours devant lui mais aucun voie médiane ne semble être possible à l’heure actuelle.